La terre n'appartient à personne Agrandir l'image

La terre n'appartient à personne

9782913882508

Nouveau produit

L'Enseignement un facteur clé du développement...

Plus de détails

7,00 € TTC

Fiche technique

Auteur Michèle Roboam - dite Yakéné Togo
Hauteur 21
Largeur 15
Nombre de pages 216

En savoir plus

Alors que tout le monde s’accorde à dire que l’enseignement est un facteur clé de développement, les hommes et les femmes qui vivent près de la sublime falaise de Bandiagara inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et quasiment seule région touristique du Mali, sont oubliés et abandonnés de tous.

En 2002, une femme a décidé de relever le défi et de mener à bien un projet de construction d’école. Aujourd’hui non seulement 4 classes existent, mais également une cantine, des formations ont été mises en place, ... et tout est réalisé pour que cette structure s’autofinance.

Au-delà de la narration, dont il importe de souligner la richesse, le lecteur y trouvera en filigrane, à travers les mots donner, recevoir, partager, échanger... tous les ingrédients de la grande Leçon de Vie qu'est l'Amour des Hommes !
Elle a compris que le secret de la réussite d'un tel projet passait avant tout par le respect de la culture locale. Il fallait empêcher que la rémanence tenace de la conception "toubab" du monde de l'homme blanc, interfère et parasite un partenariat qui n'allait pas de soi.

On ne trouvera pas dans ces pages ce misérabilisme gratuit dont se régalent les médias et les organismes "bien pensants"... mais trop souvent peu ou finalement mal "agissants".

Le Mali est un des pays les plus pauvres de la planète et l'état des lieux, en particulier celui des villages du bout du bout du monde, présente une extrême pauvreté. Mais ce pays est riche de ses habitants, de leur dignité, de leur bonté profonde, de leur sourire, et de leur primordialité dans tous les rapports humains.

Grâce à une subtile alchimie, l'auteur a su catalyser toutes les énergies qui ont permis de réussir la première phase d'une lourde tâche. Au-delà de l'installation des choses, en accompagnant dans la durée, il s'est agi de construire un humanitaire au développement durable et responsable.

Avec ce récit, chacun aura plaisir à lire les nombreuses anecdotes, souvent drôles, de ce chemin de cinq années.
Respecter la valeur du temps africain, s'enrichir des traditions héritées, comprendre que là où la famine guette, "le bonheur est lié à la nourriture"...
"La terre n'appartient à personne, nous sommes tous les fils d'Adam et Eve, tu fais ta part, je fais ma part" a dit Andé. Voilà, tout est dit !